Biodiversité : le Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne et le Syndicat du Lac de Marcenay confient une mission à Nomadéis…

Pendant un an, Nomadéis va piloter la réalisation d’un diagnostic fonctionnel général du lac de Marcenay, en vue de la préparation d’un plan de gestion du site.

Contexte

Situé en Bourgogne, au nord du département de la Côte-d’Or (21), le lac de Marcenay constitue un espace naturel remarquable, recensé au titre des zones naturelles d’intérêt écologique floristique et faunistique (ZNIEFF, 1984).

En 1969, afin de renforcer l’attractivité du lac comme lieu de détente et de loisir, 15 communes se sont regroupées en un Syndicat Intercommunal et ont acquis le site afin de l’aménager et de l’exploiter à des fins socioculturelles, sportives, éducatives et touristiques. 

En lien avec la Directive Cadre sur l’Eau (DCE), l’étang de Marcenay a par ailleurs fait l’objet d’un suivi réglementaire durant la dernière décennie, ayant abouti à la mise en place de schémas directeurs d’aménagement et de gestion des eaux.

La gestion multifonctionnelle et durable du site, où les différents usages du lac doivent coexister avec la gestion raisonnée de l’écosystème lacustre, apparait aujourd’hui comme un défi majeur.

Afin de préfigurer l’élaboration d’un plan de gestion du lac, document cadre qui devra permettre de concrétiser l’ambition de gestion multifonctionnelle du site, le Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne et le Syndicat du Lac ont mandaté Nomadéis pour la réalisation d’un diagnostic fonctionnel général du site.

Objectifs de la mission

  • Caractériser le fonctionnement du lac et caractériser les principaux défis et contraintes rencontrés dans la gestion du site ;
  • Emettre des propositions d’objectifs ambitieux mais réalistes, tenant compte des attentes de toutes les parties prenantes ;
  • Proposer un plan d’action concernant la gestion du lac et en particulier la gestion de l’activité piscicole.

Approche méthodologique

Nomadéis suivra une démarche méthodologique articulée autour de 3 étapes principales :

  • Etude approfondie du fonctionnement du lac et de son environnement direct, sur la base d’une synthèse de la littérature scientifique disponible et de la consultation des parties prenantes locales ;
  • Evaluation de la nécessité de conduire des mesures chimiques et physiques complémentaires, et pilotage, le cas échéant, des campagnes de mesure appropriées ;
  • Elaboration, dans une logique collaborative et participative, d’un plan d’action qui préfigurera le plan de gestion du lac.

Plusieurs outils méthodologiques seront mis en œuvre pour la réalisation de cette mission, parmi lesquels : élaboration d’une grille d’analyse stratégique, recherche et analyse documentaire approfondies, conduite d’entretiens qualitatifs, organisation d’ateliers de concertation, campagnes de mesures techniques. 

Pour en savoir plus…

 

Les éléphants de l’étang de Marcenay, petite histoire contemporaine de biodiversité (Teaser) 
Réalisation et écriture : Philippe Courtin – Enquête et interview : Etienne Collomb

La perte progressive de la biodiversité « ordinaire » par la pression continue des comportements et des activités humaines constitue un défi majeur pour nos sociétés. Elle peut parfois générer des incompréhensions, tensions et désordres sociétaux qui risquent alors de déboucher sur des conflits environnementaux majeurs. 

Le film « Les éléphants de l’étang de Marcenay », premier film documentaire d’une série à venir sur les enjeux environnementaux des territoires, expose ce constat. Ce film a été réalisé par deux partenaires de Nomadéis, Etienne Collomb (journaliste indépendant, agence K-minos) et Philippe Courtin (réalisateur, êïa films & écritures), qui travaillent ensemble depuis plusieurs années sur les conflits environnementaux. 

« Les éléphants de l’étang de Marcenay » pose la question du devenir des zones humides en France (ici un étang de 92 hectares, l’un des plus importants de Bourgogne du nord) et révèle avec bienveillance les tensions en présence, grâce aux témoignages de tous les acteurs. Ces témoignages sont enrichis, en contrepoint, de regards d’experts qui (re)mettent en perspective les enjeux et précisent les responsabilités tout en suggérant des solutions.

Le film invite au dialogue, par son écriture, une voix off rare en mots mais essentielle. Il est écrit pour inviter au débat entre les parties qui se côtoient, mais ne se comprennent plus. Il provoque l’envie d’œuvrer au bien commun.

Philippe Courtin, Etienne Collomb et Nomadéis (qui a relayé le film sur sa carte de voeux 2015) sont convaincus que l’avenir durable des territoires passe aussi par l’usage d’outils de communication et de concertation alliant faits objectifs et émotions, pour débattre sans modération et identifier, ensemble, des solutions pérennes.  

Télécharger la présentation du film