Rénovation thermique des logements : Nomadéis et Soliha vont accompagner pendant 3 ans le déploiement du programme Réno’Aqt…

Le programme pluriannuel Réno’Aqt est une initiative ambitieuse lancée par la Région Aquitaine avec le soutien du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), pour apporter une réponse concrète aux enjeux de la transition énergétique dans les territoires.

Objectif : multiplier par 4 les réhabilitations de logements, pour atteindre un rythme de 40 000 logements par an à horizon 2023 et rénover ainsi 25% du parc aquitain en 10 ans.  

Réno’Aqt va centrer son action sur les acteurs clés de la filière, en particulier les entreprises artisanales du bâtiment et les communes, pour les sensibiliser à l’importance de la rénovation énergétique de l’habitat et les accompagner dans la mise en œuvre d’actions concrètes en lien avec les particuliers.

 

Mission confiée à Nomadéis

Pendant 3 ans, Nomadéis et Soliha – solidaire pour l’habitat (structure née en 2015 de la fusion des fédérations du Pact et d’Habitat & Développement, anciennement Pact Aquitaine) vont accompagner le Conseil Régional et ses partenaires dans la mise en place, le déploiement et l’animation du programme Réno’Aqt.

Nomadéis interviendra notamment pour :  

  1. Identifier, cibler et cartographier les territoires à enjeux pour guider le déploiement progressif du programme Réno’Aqt ;
  2. Etablir un plan d’action concerté, permettant de cadrer la mise en œuvre opérationnelle de la mission d’animation auprès des artisans et des maires ;
  3. Structurer les outils de suivi du dispositif (mesure de la performance), au travers notamment de la mise en place d’un outil de reporting dédié (indicateurs sur-mesure) ;
  4. Identifier et mobiliser des partenaires stratégiques susceptibles de contribuer à la mise en œuvre du programme Réno’Aqt ;
  5. Participer à l’effort de communication et de capitalisation des enseignements du programme Réno’Aqt.


Approche méthodologique

La démarche de Nomadéis, en collaboration étroite avec Soliha, s’appuiera sur un ensemble d’outils complémentaires, parmi lesquels :

  • Une recherche documentaire approfondie, pour établir un bilan de situation dans tous les territoires concernés par Réno’Aqt ;
  • La création d’une grille de critères stratégiques visant à cibler les territoires prioritaires, et à constituer une base de données de référence ;
  • La conduite d’entretiens qualitatifs ciblés auprès d’intervenants clés du territoires dans le domaine de la rénovation énergétique (élus, institutions, professionnels, etc.) ;
  • L’animation d’ateliers de concertation visant à mobiliser et impliquer au maximum les acteurs locaux ;
  • L’organisation de journées de formation auprès des équipes opérationnelles impliquées dans le déploiement de Réno’Aqt (agents de la Région notamment) ;
  • La planification de visites techniques visant à rencontrer plus de 800 communes et au moins 20% des artisans et entreprises du bâtiment de la région.


Contexte

En juillet 2013, le Gouvernement a engagé un Plan national de rénovation énergétique de l’habitat (PREH) visant à rénover 500 000 logements par an d’ici 2017, afin de réduire de 38% la consommation d’énergie dans le secteur du bâtiment d’ici à 2020.

Le secteur du bâtiment résidentiel est en effet responsable, à lui seul, de 29% de la consommation d’énergie et représente à l’échelle de la région Aquitaine plus de 21% du total des émissions de CO2 (source : Région Aquitaine, 2010).

Face à cet enjeu, la Cellule économique du bâtiment, des travaux publics et des matériaux d’Aquitaine (CEBATRAMA) a réalisé en 2012 un diagnostic approfondi du parc de logements aquitain, permettant d’établir des objectifs quantifiés en termes de rénovation énergétique dans le secteur résidentiel, sur la base de différents scénarios d’intervention des acteurs aquitains en faveur de la réhabilitation thermique.

La Région Aquitaine a retenu le plus ambitieux de ces scénarii, visant à atteindre le facteur 4 à horizon 2050, c’est-à-dire la division par 4 de la part des émissions de gaz à effet de serre émis par les logements par rapport au niveau d’émission de 1990.

 Afin de réaliser ce scénario, il est nécessaire de réhabiliter 40 000 logements par an à horizon 2023 (alors que le rythme de rénovation actuel est de 11 000 logements par an), ce qui représente le traitement d’environ un quart du parc de logements aquitain sur une dizaine d’années. C’est pour atteindre cet objectif que la Région Aquitaine a lancé le programme Réno’Aqt soutenu par le FEDER.