Economie de la rénovation énergétique : la DREAL Lorraine confie une nouvelle mission à Nomadéis…

Dans la continuité de ses missions relatives à la mise en place de plateformes locales de la rénovation énergétique à Paris et Dieppe, et à l’animation d’un programme opérationnel de rénovation énergétique en Aquitaine, Nomadéis va accompagner la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) Lorraine pour la mise en place d’un observatoire régional des coûts de la rénovation énergétique.

 

Contexte

Le plan d’investissement pour le logement en France, lancé en mars 2013 et récemment renforcé par la loi relative à la Transition Energétique pour la Croissance Verte, affiche l’objectif de 500 000 rénovations énergétiques par an à partir de 2017. Après une première étape traduite notamment par la mise en œuvre d’un « guichet unique de la rénovation » à l’échelle nationale, une seconde phase s’est engagée depuis juillet 2013 en vue de la territorialisation du Plan national de rénovation énergétique de l’habitat (PREH), principalement portée par les Conseils régionaux et les DREAL.

En Lorraine, les objectifs du PREH se traduisent ainsi :

  • 4 000 logements sociaux rénovés par an (contre environ 2 500 par an précédemment) ;
  • 14 000 logements privés rénovés par an, dont 2 500 dans le cadre de l’Anah (environ 1 700 en 2013).

Responsable de 27% de la consommation énergétique sur le territoire lorrain (source : Région Lorraine, 2012), le secteur du bâtiment représente une cible prioritaire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Comptant près d’1,2 million de logements dont 86% de résidences principales, le parc résidentiel lorrain a un potentiel de rénovation particulièrement élevé, avec une ancienneté moyenne de 40 ans et environ 2/3 du parc construit avant 1975 (dont 1/3 avant 1949), soit avant la première réglementation thermique pour les bâtiments neufs résidentiels.

Par ailleurs, bien que le parc de logements sociaux lorrain soit peu énergivore, les parcs résidentiels (collectifs et individuels) et tertiaires représentent l’une des consommations énergétiques les plus élevées de France (1,4T équivalent pétrole/habitant, contre une moyenne nationale de 1,05T). Ainsi, d’après une étude INSEE menée sur 932 712 résidences principales lorraines, 56,7% ont été renseignées parmi les classes les plus énergivores (E, F, G), contre 46,5% en moyenne à l’échelle nationale.

Le profil énergétique du parc lorrain (près de 200 000 logements énergivores) laisse donc percevoir un fort potentiel d’économies d’énergie.

 

Objectifs

L’analyse des coûts de la rénovation énergétique en Lorraine apparaît donc comme une priorité afin de guider, cibler et affiner les actions menées, notamment dans le cadre du PREH. La mission confiée à Nomadéis vise ainsi à :

  • Mener une analyse approfondie des coûts de la rénovation énergétique en Lorraine et déterminer une fourchette des prix pratiqués entre juin 2013 et décembre 2014 ;
  • Caractériser les facteurs d’impact de ces prix ;
  • Mettre en place un Observatoire des coûts pratiqués, qui proposera une publication annuelle de données sur l’économie de la rénovation énergétique en Lorraine.

 

Approche méthodologique

Pour mener à bien sa mission, Nomadéis suivra une démarche méthodologique appuyée sur la mobilisation de différents outils complémentaires : 

  • Une collecte de données quantitatives (sur la base, notamment, de dossiers Habiter Mieux – Anah, Contrat Climat Energie, éco-prêt à taux zéro, enquêtes des Espaces Info Énergie, etc.) visant à constituer un échantillon équilibré d’opérations de rénovation en Lorraine ;
  • La construction d’une base de données permettant de compiler l’ensemble des informations recueillies et de procéder à leur analyse statistique ;
  • La conduite d’entretiens qualitatifs auprès d’un panel d’acteurs de la rénovation énergétique en Lorraine afin de confronter les résultats statistiques obtenus aux réalités territoriales ;
  • L’organisation de sessions de formation auprès des futurs utilisateurs de l’Observatoire (Anah, Région Lorraine notamment).