Fonds Français pour l’Environnement Mondial : l’ADEME et l’IDDRI sollicitent Nomadéis pour monter un dossier de financement…

Objectif : développer un projet de coopération internationale au Brésil et au Mexique, pour renforcer les liens entre gouvernements et entreprises dans le cadre des négociations climatiques internationales…

 

Contexte 

Suite à la COP21, l’accord de Paris sur le climat a entériné deux dynamiques complémentaires pour une action climatique ambitieuse, cohérente avec l’objectif de maintenir le réchauffement climatique en dessous de la barre des +2°C d’ici la fin du siècle :

  • Renforcement de l’initiative donnée aux pays, pour conduire des politiques climatiques efficaces tenant compte des préférences et des spécificités nationales. Les Etats peuvent ainsi fixer leurs propres objectifs de décarbonation à moyen terme, sous forme de Contributions (Prévues) Déterminées au niveau National (NDC) qui servent de base aux négociations (gouvernance de type bottom up).
  • Reconnaissance officielle du rôle des « acteurs non-étatiques », notamment les entreprises, dans le cadre des négociations internationales.

La contribution des entreprises aux processus de négociations sur le climat tend donc à se développer, et il apparaît indispensable de renforcer les échanges entre les sphères politique, entrepreneuriale et financière (la mobilisation des  investisseurs est cruciale pour financer la transition écologique et énergétique – TEE).

 

Contenu du projet

Le projet porté par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) et l’Iddri (Institut du développement durable et des relations internationales) vise à déployer des outils de dialogue entre gouvernements et entreprises, permettant un enrichissement réciproque de leurs stratégies de décarbonation.

Dans deux pays émergents, le Brésil et le Mexique, il s’agit ainsi de développer les synergies entre deux initiatives pionnières :

  • Le projet pour des trajectoires de décarbonation profonde (Deep Decarbonization Pathways Project, DDPP), une initiative de recherche collaborative lancée en octobre 2013 par l’Iddri, en collaboration avec le Sustainable Development Solutions Network (SDSN), afin de construire des trajectoires de réduction des émissions de gaz à effet de serre compatibles avec l’objectif +2°C, en renseignant les pays sur les mesures à prendre pour atteindre cet objectif ;
  • L’initiative Assessing low Carbon Transition (ACT), coordonnée par l’ADEME et le Carbon Disclosure Project (CDP) depuis la COP21, qui vise à construire et mettre en œuvre des méthodes d’évaluation et de suivi, par secteur, de l’alignement réel des entreprises vis-à-vis de scénarios de décarbonation, sur la base de données quantitatives et qualitatives vérifiables.

Pour compléter leurs propres moyens d’action, les partenaires ont souhaité mobiliser des co-financements internationaux.


Mission confiée à Nomadéis

Une mission de conseil et accompagnement stratégique a été confiée à Nomadéis, portant sur le montage d’un dossier auprès du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM). 

En concertation étroite avec l’ensemble des partenaires, Nomadéis a notamment apporté son appui pour :

  • La structuration de la gouvernance du projet : définition des niveaux d’engagement et répartition des responsabilités entre les différents partenaires ;
  • La définition d’un programme d’action cohérent et complet, à partir des éléments de contenus transmis par les partenaires et de recommandations complémentaires adaptées ;
  • La formalisation d’un plan de financement prévisionnel pour l’ensemble du projet ;
  • La rédaction complète de la demande de co-financement.