Syndicat du lac de Marcenay et Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne

Situé en Bourgogne, au nord du département de la Côte d’Or, le plan d’eau de Marcenay a été aménagé dès le XIIème siècle, principalement pour la pisciculture. Valorisé ensuite au XVIIIème siècle par l’industrie du minerai de fer, le lac de 90 hectares est aujourd’hui essentiellement destiné à des activités récréatives et de loisirs.

Cette zone humide, classée zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), présente une richesse biologique et écologique considérable (plus de 800 espèces animales et végétales) et accueille chaque année de nombreux oiseaux migrateurs.

Conscientes de l’intérêt patrimonial de ce lieu, plusieurs communes proches ont décidé en 1969 de se regrouper en Syndicat Intercommunal pour assurer la gestion multifonctionnelle du lac de Marcenay. Le syndicat a réalisé des investissements fonciers majeurs et s’est engagé dans l’aménagement de la zone humide.

Les rôles du syndicat sont multiples :

  • Conserver les écosystèmes présents sur le site et promouvoir sa richesse biologique ;
  • Aménager le site en faveur des usages récréatifs, touristiques et pédagogiques.

Adhèrent au syndicat les communes de Balot, Bissey-la-Pierre, Bouix, Cérilly, Channay, Etais, Griselles, Laignes, Larrey, Marcenay, Nesles-et-Massoult, Nicey, Planay et Poinçon-lès-Larrey.

En 2014, Nomadéis a réalisé pour le compte du Syndicat du lac de Marcenay et du Conservatoire d’Espaces Naturels de Bourgogne un diagnostic fonctionnel du site afin d’établir un plan de gestion pluriannuel.