Accompagner la transition écologique dans les régions françaises

A la demande du ministère de l’Ecologie, Nomadéis contribue à la structuration de filières vertes dans les régions françaises. Objectifs : valoriser les ressources locales, créer des emplois non délocalisables et inventer l’économie post-crise.

Contexte : une impulsion nationale ambitieuse

En décembre 2012, la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages (DHUP) du ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) a adressé aux préfets de région et à l’ensemble des services déconcentrés une circulaire invitant les DREAL (directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement) à s’emparer de la démarche filières vertes dans le champ de la construction.

Pragmatique et innovante, cette approche fait suite aux travaux menés par le ministère de l’Ecologie dans le cadre de la politique industrielle du développement des éco-industries, en faveur du développement des filières des matériaux de construction bio-sourcés et ayant notamment abouti à l’élaboration d’un plan d’action national s’étendant sur la période 2011-2014.

 

Le développement des filières des matériaux de construction bio-sourcés, notamment à une échelle régionale, apparait en effet comme une réponse prometteuse tant aux préoccupations environnementales affirmées dans le cadre du Grenelle de l’environnement (réduction de la consommation de matières premières d’origine fossile, limitation des émissions de gaz à effet de serre, etc.), qu’aux préoccupations économiques actuelles (création d’emplois non-délocalisables, valorisation des ressources locales, etc.).

Objectifs de la mission

La circulaire prévoit l’apport d’un soutien aux DREAL jouant un rôle moteur dans l’accompagnement de projets économiques locaux remarquables concourant au développement des filières, tant sur le plan de l’organisation que de la création de valeur ajoutée. Ces projets répondent à plusieurs objectifs et se veulent au service :

  • D’une ambition nationale : répondre aux préoccupations du Grenelle de l’environnement, tout en facilitant le développement économique des territoires ;
  • Des territoires et de leurs acteurs : concevoir des « projets de filière » à valeur ajoutée, permettant de mobiliser tous les acteurs concernés (industriels, interprofessions, pôles de compétitivité, bailleurs sociaux, associations, pouvoirs publics, etc.) ;
  • De l’action publique : positionner les DREAL sur de nouvelles compétences, renforcer l’efficacité et la transversalité de leur action (partage d’information, etc.).

Méthode

Pour l’accompagner dans cette démarche, la DHUP a mandaté Nomadéis, qui a pour mission d’appuyer les DREAL dans leur effort de :

  • Mobilisation des écosystèmes d’acteurs locaux (services déconcentrés, collectivités, interprofessions, centres de ressources, etc.) ;
  • Structuration, présentation, mise en forme des projets identifiés selon une grille de lecture homogène facilitant les échanges interrégionaux ;
  • Planification, organisation des projets (préparation des feuilles de route, calendriers prévisionnels, attendus et livrables, etc.) ;
  • Recherche et valorisation des synergies entre projets, pour accroître leur impact (développement économique local, création d’emplois non délocalisables, etc.) ;
  • Capitalisation et partage des expériences au sein du réseau des DREAL, pour faciliter et accélérer la diffusion des bonnes pratiques.

Pour la réalisation de sa mission, Nomadéis mobilise différents outils méthodologiques (gestion de projet, concertation, capitalisation, etc.).

Résultats : des dynamiques locales prometteuses

Six DREAL pilotent d’ores-et-déjà des projets économiques dans leur région, en concertation étroite avec de nombreux partenaires et avec le soutien opérationnel de la DHUP et de Nomadéis, sur les thématiques suivantes :

  • Aquitaine : positionnement de la filière bois-construction sur le marché des bâtiments de plusieurs niveaux (projet Bâtiment en Hauteur en Bois Associant les Biosourcés - BAOBAB) ;
  • Centre : développement de l’utilisation des matériaux bio-sourcés dans la commande publique ;
  • Rhône-Alpes : adaptation de la filière bois pour permettre la production de solutions constructives compétitives intégrant du bois local ;
  • Limousin : développement d’un centre de formation sur la construction-bois à destination des artisans, intégrant les prochaines exigences de performance énergétique et visant tous les corps de métier (projet formation BoisPE) ;
  • Bourgogne : structuration d’une offre de bois local compétitive pour la fabrication de parquet bourguignon.
  • Nord-pas-de-Calais : développement de l’utilisation du bois pour la rénovation d’extensions de maisons ouvrières.

Dissémination

En parallèle des nombreuses réunions de travail organisées en région, un atelier réunissant l’ensemble du réseau des DREAL a été organisé et co-animé par Nomadéis et le MEDDE à Paris le 18 novembre 2013, avec les objectifs suivants :

  • Informer les DREAL de la démarche engagée par la Direction de l’habitat, de l’urbanisme et des paysages ;
  • Partager un premier retour d’expérience et des témoignages sur les 6 projets faisant l’objet d’un accompagnement ;
  • Identifier les difficultés rencontrées par les DREAL dans la mise en œuvre de la démarche et les leviers dont elles disposent pour y faire face ;
  • Faciliter les échanges et le partage d’expériences, encourager les DREAL à se saisir de nouveaux projets en lien avec tous leurs partenaires locaux.