Economie collaborative : le Ministère de l’Économie (DGCIS) et le PICOM confient une étude à Nomadéis et TNS Sofres…

Nomadéis et son partenaire TNS Sofres vont réaliser une étude intitulée « Consommation collaborative et distribution commerciale : Enjeux et perspectives » pour le compte de la DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services) et du PICOM (Pôle de compétitivité des industries du commerce).

Cette étude, qui entre dans le cadre des travaux du PIPAME (Pôle Interministériel de Prospective et d’Anticipation des Mutations Economiques), a pour objectifs de :

  • Réaliser un état des lieux analytique du phénomène de la consommation collaborative (cartographie des acteurs, qualification et quantification des marchés associés) ;
  • Analyser les facteurs clés du développement de ce phénomène dans un ensemble de secteurs clés ;
  • Mener une réflexion prospective (tendances, scénarios de développement), afin d’anticiper les mutations et évolutions possibles ;
  • Formuler des recommandations opérationnelles afin d’accompagner les acteurs et valoriser au mieux les opportunités associées au développement de la consommation collaborative.

Pour réaliser cette étude d’une durée de 9 mois (juillet 2014 à mars 2015), Nomadéis et TNS Sofres mobiliseront plusieurs outils méthodologiques complémentaires, comprenant notamment :

  • Une enquête quantitative menée auprès de 2 000 Français, visant à explorer la perception de la consommation collaborative, les pratiques, usages et valeurs associées à ce phénomène, ainsi que ses perspectives de développement ;
  • Une recherche qualitative appuyée sur des entretiens et focus groups associant un grand nombre d’intervenants clés du développement de la consommation collaborative (entreprises, acteurs académiques, associations et réseaux, etc.) ;
  • Un benchmark international dans 3 pays, visant à repérer des concepts innovants mais aussi des outils et dispositifs « institutionnels » mis en œuvre pour accompagner le développement de la consommation collaborative.

La responsabilité technique et administrative de l’étude est assurée par la Sous-Direction de la prospective, des études économiques et de l’évaluation de la DGCIS, Secrétaire Général du PIPAME.

La DGCIS (Direction Générale de la Compétitivité, de l’Industrie et des Services), placée sous l’autorité du ministre de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, a pour mission de développer la compétitivité et la croissance des entreprises de l’industrie et des services.

Le PICOM (Pôle de compétitivité des industries du commerce) rassemble les principaux acteurs français des domaines de la distribution, du commerce électronique et de la relation client. Il a pour mission de développer un pôle de référence mondiale pour la distribution du futur.

Sont également associés à l’étude :

  • La FING (Fondation Internet Nouvelle Génération)
  • Le Ministère de l’Agriculture, de l’Agro-alimentaire et de la Forêt
  • Le MEDDE (Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie)
  • Le Ministère des affaires sociales
  • La DATAR (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale).

Contexte relatif au développement de l’économie collaborative :

La consommation collaborative est un mode de consommation émergent qui regroupe un large spectre de pratiques et de modèles économiques, avec comme caractéristique commune d’être centrés autour des réseaux et de l’appartenance à une communauté.

Elle a connu une véritable accélération avec le développement et la généralisation des outils informatiques et représente aujourd’hui un marché conséquent : 80% des Français pratiquent ou comptent pratiquer la consommation collaborative, qui est ainsi en passe de devenir une réelle alternative aux modes de consommation individuels, aussi bien pour des raisons économiques (76% des Français voient la consommation collaborative comme une réponse à la baisse de leur pouvoir d’achat) que pour la création de lien social et la préservation de l’environnement.

Selon TNS Sofres (2013), plus d’un Français sur deux pratique déjà régulièrement la consommation collaborative, sous des formes aussi diverses que l’achat ou la revente d’objets d’occasion, l’achat de produits auprès d’AMAP (associations pour le maintien d’une agriculture paysanne), ou encore le covoiturage, le recours à des vélos en libre-service, le couchsurfing, etc.

En réponse à ce phénomène, de nombreuses start-ups créent des activités fondées sur les principes de la consommation collaborative, et les industriels et distributeurs traditionnels développent différentes stratégies pour faire face à une nouvelle forme de concurrence et aux enjeux associés.

Nomadéis a déjà réalisé pour le compte de la DGCIS une étude nationale portant sur les nouvelles mobilités (nouveaux marchés de la location de cycles) et les opportunités associées pour les fabricants français (2013).

Nomadéis collabore régulièrement avec TNS Sofres, par exemple pour la réalisation (en partenariat avec Fondapol) du projet ScenaRio 2012, première enquête planétaire sur les attentes des 16-29 ans en matière de développement durable (100 personnalités et 30 000 jeunes mobilisés dans 30 pays), à l’occasion de la Conférence internationale de l’ONU « Rio+20″.