Economie de la rénovation énergétique : la DREAL Bourgogne-Franche-Comté confie une mission à Nomadéis…

Dans la continuité de ses missions relatives à l’observation des coûts de la rénovation énergétique en Région Grand Est et à la préfiguration de plateformes locales de la rénovation énergétique (Paris, Dieppe, Porte de l’Isère, Toulon), Nomadéis va accompagner la DREAL Bourgogne Franche-Comté (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) pour la création d’un observatoire régional des coûts de la rénovation énergétique.

Le déploiement de tels observatoires doit notamment permettre de contextualiser les enjeux de la rénovation à l’échelle régionale, et d’alimenter les efforts d’analyse menés à l’échelle nationale.

 

Contexte

Les objectifs du Plan de Rénovation Energétique de l’Habitat (PREH), lancé en mars 2013 ont été réaffirmés par la loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la Transition Energétique pour la croissance verte (TE-CV). Tous deux portent l’ambition d’accélérer la rénovation du parc de logements existants en fixant des objectifs chiffrés ambitieux (rénovation de 500 000 logements par an) et en instaurant des nouvelles mesures d’accompagnement, notamment en matière de financement.

Des stratégies ont été déployées en Bourgogne et en Franche-Comté pour atteindre les objectifs nationaux et régionaux (SRADDET), visant principalement l’habitat privé (Plan Bâtiment Durable, Plan des bâtiments de demain, etc.) à travers des outils opérationnels (Effilogis).

Responsable de 45% des consommations d’énergie sur le territoire de Bourgogne Franche-Comté, le secteur du bâtiment représente en effet une cible prioritaire : plus de 60% des résidences ont été construites avant 1975 et présentent des étiquettes énergétiques globalement peu performantes. (En Bourgogne, 69% des logements sont E, F et G). D’autres caractéristiques techniques du bâti contribuent à augmenter la facture énergétique : système de chauffage au fioul, grandes surfaces, etc. Selon une étude de l’INSEE (2015), près d’un ménage sur 4 peut être considéré comme énergétiquement vulnérable sur le territoire.

 

Objectifs 

Malgré les efforts initiés par la Région, la rénovation énergétique des logements demeure un enjeu fort, tant au niveau environnemental que social et économique. Les ménages sont en effet freinés dans leur passage à l’acte pour diverses raisons d’ordre social, financier, technique ou encore par des difficultés d’accès à l’information, notamment sur les aides attribuées pour les programmes de travaux.

La meilleure connaissance des coûts de la rénovation énergétique en Bourgogne Franche-Comté apparaît comme une priorité pour apporter aux acteurs publics des éléments d’aides à la décision, alimenter le conseil aux particuliers et guider et valoriser les professionnels du territoire.

 La mission confiée à Nomadéis vise ainsi à :

  • Etudier l’opportunité de créer un observatoire des coûts de la rénovation énergétique sur la base des premiers outils d’analyse créés par la région (Programmes Habiter Mieux et Effilogis) ;
  • Recueillir les attentes des acteurs locaux de la rénovation énergétique ;
  • Définir les conditions de faisabilité (données exploitables, etc.) ;
  • Proposer des scénarios de déploiement opérationnel en vue de la mise en oeuvre concrète de l’observatoire.


Approche méthodologique

Pour mener à bien sa mission, Nomadéis suivra une démarche méthodologique appuyée sur la mobilisation de différents outils complémentaires, en cohérence avec la méthodologie appliquée lors de la réalisation de l’observatoire des coûts de la rénovation énergétique en Région Grand Est :

  • La conduite d’entretiens qualitatifs auprès d’un panel d’acteurs de la rénovation énergétique du territoire, afin de recueillir leurs besoins et attentes ;
  • La réalisation d’un retour d’expérience auprès d’autres observatoires régionaux à l’image de celui élaboré par le CERCAD Midi-Pyrénées, en complément des retours d’expérience issus du projet mené en Lorraine ;
  • L’analyse des données disponibles sur le territoire afin de répondre au mieux aux besoins identifiés.