RSE : Le Groupe PSA choisit Nomadéis pour mettre à jour sa matrice de matérialité…

 

Durant 4 mois, Nomadéis a accompagné le Groupe PSA dans la mise à jour de sa matrice de matérialité. Objectif : Hiérarchiser les enjeux RSE du Groupe autour d’un ensemble de « macro-risques » pour faire émerger des priorités claires et les partager avec l’ensemble des parties prenantes externes et internes.


Contexte

La directive européenne 2014/95/UE, transcrite dans le droit français par l’ordonnance n° 2017-1180 du 19 juillet 2017, impose aux entreprises de plus de 500 salariés et dont le total du bilan ou le chiffre d’affaire excède les 100 millions d’euros de publier chaque année une déclaration de performance extra-financière au sein de leur rapport de gestion.

La nouvelle législation vise notamment à accroître la visibilité des informations transmises par les entreprises vis-à-vis de leur impact :

  • Social (emploi, organisation du travail, santé et sécurité, relations sociales, formation, égalité de traitement) ;
  • Environnemental (politique générale, pollution, économie circulaire, changement climatique, protection de la biodiversité, etc.) ;
  • Sociétal (sous-traitance et gestion des fournisseurs, loyauté des pratiques d’affaires, lutte contre la corruption, respect des droits de l’homme, etc.).

Se substituant au rapport RSE, cette déclaration doit mettre l’accent sur les informations les plus pertinentes, au regard notamment des principaux risques ainsi que du positionnement et des politiques de chaque entreprise.

C’est à ce besoin de hiérarchisation des données que répond la matrice de matérialité. Cet outil analytique a en effet vocation à identifier et positionner les uns par rapport aux autres les enjeux clés pour l’entreprise en matière de RSE, sur la base d’une analyse selon deux axes, définis par :

  • L’importance économique de chaque enjeu pour l’entreprise elle-même (impacts sur sa performance financière, son modèle économique) ;
  • L’importance de chaque enjeu au regard des attentes des parties prenantes externes.

Le positionnement relatif des enjeux sur ces deux axes permet de faire apparaître les enjeux majeurs pour l’entreprise, et de rendre plus lisibles ses priorités, facilitant ainsi le partage de ces éléments avec l’ensemble des acteurs de son écosystème.

 

 Objectifs et approche méthodologique

La mission de Nomadéis avait pour objectif de mettre à jour l’analyse de matérialité réalisée il y a 3 ans, en prenant en compte :

  • Les nouvelles orientations stratégiques du Groupe ;
  • Les évolutions des attentes des parties prenantes ;
  • Les évolutions du contexte socio-économique, environnemental et institutionnel dans le cadre duquel opère le Groupe PSA.

L’intervention de Nomadéis s’est déroulée en 4 temps :

  • Analyse de l’outil existant et pré-quantification de l’impact économique de chaque enjeu RSE sur l’entreprise (avec notamment l’animation de plus de 10 ateliers de cotation, associant plus de 50 experts internes issus de toutes les Directions du Groupe : DRH, Direction financière, Direction Générale, Direction de la Recherche, Direction RSE, Direction des achats, Direction commerciale, Direction de l’ingénierie, etc.) ;
  • Etat des lieux des attentes des principales parties prenantes externes, au travers d’une série d’entretiens approfondis avec un panel d’acteurs clés (ONG, partenaires sociaux, associations de consommateurs, institutions internationales, investisseurs, fournisseurs, etc.) ;
  • Compilation et analyse des informations recueillies, dans une perspective de capitalisation transversale et animation du processus final de décision collective (hiérarchisation des priorités RSE) ;
  • Restitution de la démarche et des résultats aux membres du comité exécutif (COMEX Groupe).

 

Pour en savoir plus

Décret n° 2017-1265 du 9 août 2017 pris pour l’application de l’ordonnance n° 2017-1180 du 19 juillet 2017 relative à la publication d’informations non financières par certaines grandes entreprises et certains groupes d’entreprises