Coopération internationale : l’AFD confie à Nomadéis la réalisation d’une étude internationale sur le poids du sport dans les économies en développement…

Les flux économiques liés au sport se sont fortement développés au cours des dernières décennies, et on estime qu’ils représentent désormais une part non négligeable de l’économie nationale dans de nombreux pays, notamment les pays en développement. Cette mission confiée à Nomadéis par l’AFD vise à développer un cadre méthodologique de référence, pour appuyer l’Agence dans son analyse des contextes locaux et ses processus en matière de prise de décision…

 

Contexte

En 2018, une étude de référence conduite par Nomadéis pour le compte de l’AFD (Agence Française de Développement) a permis de démontrer que le sport pouvait être une source essentielle de développement économique, notamment dans les pays émergents.

Cette étude avait été commandée suite au lancement, par le Président de la République française Emmanuel Macron, d’une « plateforme pour la transformation par le sport » en Afrique. Cette plateforme, pilotée par l’AFD, visait notamment à soutenir le financement de la construction d’infrastructures sportives, la mise en place d’équipements sportifs et de programmes de formation, ainsi que la création d’entreprises dans le domaine du sport.

L’étude réalisée par Nomadéis en 2018 a révélé, entre autres enseignements, que le sport avait un impact positif en stimulant l’esprit d’entreprise, l’investissement et l’emploi. Elle a également permis de mettre en lumière le manque d’études de référence concernant la mesure du poids du sport dans les économies en développement. 

Pourtant, mesurer le poids du sport dans les économies (en particulier dans les pays en développement) apparait un enjeu de plus en plus crucial.

En effet, les flux économiques liés au sport se sont fortement développés au cours des dernières décennies, et on estime qu’ils représentent désormais une part non négligeable de l’économie nationale dans de nombreux pays.

Néanmoins, de nombreuses incertitudes demeurent quant aux méthodes les plus appropriées pour évaluer précisément ces flux et leurs impacts, compte-tenu :

  • De la complexité du secteur (Quel périmètre de référence retenir pour définir l’économie du sport ? Quel cadre d’analyse privilégier pour analyser la segmentation des marchés concernés ? Etc.).
  • Des spécificités économiques à prendre en compte (place de la sphère dites « non professionnelle » et du bénévolat, part de l’économie « informelle », etc.) ;
  • De l’hétérogénéité des données et des méthodologies existantes, appliquées dans les différents pays, selon les pratiques en matière de statistique nationale. 

 

Objectifs

Dans ce contexte, l’AFD souhaite mesurer plus précisément le poids du sport dans les régions où elle intervient, afin de mieux appréhender son importance économique en termes de PIB, de commerce et d’emploi, et de prendre des décisions éclairées en matière de promotion du sport au service du développement.

La mission de Nomadéis consiste donc à tester différentes hypothèses, pour parvenir à définir les fondements d’un cadre méthodologique de référence et d’outils utilisables par l’Agence pour accompagner ses processus de prise de décision. 

 

Approche méthodologique

Nomadéis, en collaboration étroite avec son partenaire stratégique le Centre de Droit et d’Économie du Sport (CDES), rattaché à l’Université de Limoges, mobilisera notamment les ressources suivantes :

  • Recherches bibliographiques et analyse approfondie de ressources documentaires ciblées, afin de définir le périmètre de l’étude et en particulier la notion de « poids du sport dans les économies » ;
  • Collecte de données quantitatives et qualitatives relatives au poids du sport dans les économies, et analyse comparative de ces données, pour en déduire notamment des tendances de fond et facteurs d’évolution ;
  • Conduite d’une série d’entretiens qualitatifs auprès d’un panel d’experts pour approfondir l’analyse de données recueillies et les enrichir de lectures contextuelles à forte valeur ajoutée ;
  • Réalisation d’un compte satellite (ou autre cadre de présentation de données économiques), permettant la meilleure estimation possible de la part du sport dans une économie donnée ;
  • Agrégation, harmonisation, et analyse des résultats ; rédaction d’un rapport de synthèse et capitalisation des enseignements, avec mise en évidence d’éventuels freins et formulation de préconisations.

 

Pour en savoir plus