RSE et performance extra-financière : Nomadéis publie avec l’Institut de l’Economie positive la troisième édition du baromètre de positivité des entreprises du CAC 40…

Objectifs : mesurer les efforts accomplis par les grandes entreprises pour mieux prendre en compte les enjeux du long terme et l’intérêt des générations futures dans la conduite de leurs affaires, identifier les principaux leviers d’amélioration, et suivre les progrès dans la durée…

 

Contexte : mesurer la performance positive des organisations


Depuis 2013 et sa participation à la Commission d’experts sur l’économie positive présidée par Jacques Attali (ayant abouti à la remise d’un rapport contenant 45 propositions au Président de la République François Hollande), Nomadéis conduit avec l’institut de l’Economie positive une ambitieuse démarche de recherche-action, visant à développer de nouveaux indices de performance à destination des entreprises, des territoires et des Nations. 

L’indice de positivité des entreprises, co-développé avec l’appui de plusieurs experts et entreprises pilotes, constitue un outil innovant, destiné à guider les COMEX et les équipes opérationnelles dans l’amélioration continue de leur performance positive.

Cet outil vise également à contribuer au développement d’offres innovantes, à nourrir les analyses de risques (à différentes échelles) et à alimenter les dispositifs de dialogue avec les parties prenantes (internes et externes) des entreprises évaluées. 

L’indice repose sur une approche globale de la performance, autour de 35 indicateurs répartis au sein de 5 dimensions :

  • Empreinte environnementale positive ;
  • Conditions de travail positives ;
  • Partage positif de la valeur produite par l’entreprise ;
  • Formation et recherche positives ;
  • Vision stratégique de long terme.

Le score annuel de performance positive est compris entre 0 et 100. L’une des spécificités de l’outil do-développé par Nomadéis et l’Institut de l’Economie Positive consiste à prendre en compte (pour chaque indicateur) les progrès accomplis depuis 5 ans, ainsi que la capacité de l’entreprise à se projeter dans l’avenir avec des objectifs précis et concrets à 5 ans.

Il s’agit d’un indice universel, s’appliquant à toute entreprise indépendamment de sa taille, de son secteur d’activité et de son implantation géographique. En encourageant son usage par un nombre croissant d’acteurs économiques en France et à l’international, Nomadéis et l’Institut de l’Economie Positive entendent mettre en lumière les meilleures pratiques et accompagner concrètement et durablement les entreprises dans leur réflexion stratégique et opérationnelle.

 

Positivité des entreprises : principales interventions de Nomadéis et enseignements clés


Pour la troisième année consécutive, les équipes de Nomadéis ont accompagné l’Institut de l’Economie positive pour réaliser le baromètre de positivité des entreprises du CAC 40.

Pendant 3 mois, une équipe de 10 analystes (économistes et ingénieurs) issus de l’équipe permanente de Nomadéis a ainsi traité près de 16 000 pages d’information relative à la performance extra-financière (2018) des entreprises du CAC 40 (documents de référence, rapports intégrés, communiqués de presse, sites internet, etc.).

Si la moyenne globale de l’indice de positivité des entreprises du CAC 40, basée sur leur performance 2018, est à nouveau en augmentation (elle a atteint 51 % pour 2018, contre 45 % pour 2017 et 41 % pour 2016), la marge de progression demeure substantielle, non seulement en termes de politiques responsables et positives à mettre en œuvre, mais également en matière de reporting, de transparence et de publication des données.

Au cours de l’année 2019, en collaboration avec l’Institut de l’Economie Positive, Nomadéis a par ailleurs réalisé un audit approfondi de la positivité de plusieurs entreprises (membres ou non du CAC 40), qui ont souhaité conduire une évaluation interne aussi exhaustive que possible, intégrant le cas échéant des données non disponibles dans le domaine public.

Nomadéis a ainsi accompagné Veolia, Kering, Engie, Hermès, SanofiAviva ou encore Transdev. Le Groupe Transdev, pionnier dans l’usage de l’indice de positivité depuis 2014, a souhaité mener une étude de sa positivité à trois échelles distinctes (locale, régionale et Groupe), afin d’encourager le benchmark interne et la diffusion des meilleures pratiques. 

 

Positivité des territoires et des Nations


Parallèlement aux travaux relatifs à l’indice de positivité des entreprises, Nomadéis met également à disposition de l’Institut son expertise technique afin de développer et mettre à jour les indices de positivité des Nations et des Territoires (Départements, Villes et Régions).

A l’occasion du Global Positive Forum, organisé au ministère des Affaires Étrangères en décembre 2019, l’Institut de l’Économie Positive et Nomadéis ont ainsi dévoilé les résultats de la sixième édition de l’indice de positivité des pays de l’OCDE (publié depuis 2013).

Nomadéis a animé à cette occasion une masterclass réunissant 20 dirigeants et influenceurs publics, privés et associatifs, afin de stimuler un dialogue entre acteurs sur les enjeux d’une meilleure prise en compte du long terme dans la conduite des affaires. 

Nomadéis a également réalisé en 2019 des audits de positivité :

  • Du Département des Hauts-de-Seine (département pionnier, qui a déjà mené deux audits de positivité en 2018 et 2019). D’autres territoires, en France et à l’étranger, sont actuellement engagés dans des démarches similaires et feront l’objet de publications ultérieures. 

D’autres territoires sont actuellement engagés dans des démarches similaires en France et à l’étranger, et feront l’objet de publications ultérieures.