Sommet Afrique-France, villes et territoires durables : l’ADEME confie à Nomadéis la réalisation d’une étude de faisabilité…

Objectif : dans la perspective du Sommet de juin 2020 à Bordeaux, imaginer un parcours d’exposition innovant, valorisant les bonnes pratiques constructives sous climats chauds pour accélérer la transition écologique et énergétique…

 

Contexte

Les arguments qui militent en faveur d’une profonde adaptation du secteur de la construction sur le continent africain sont de plusieurs ordres et répondent à de multiples enjeux, auxquels cette région du monde est particulièrement confrontée :

  • En matière de changement climatique, le secteur de la construction est responsable de la consommation de plus du tiers de l’énergie finale et génère près du quart des émissions de gaz à effet de serre.
  • Du point de vue démographique, la population urbaine du continent africain devrait doubler au cours des vingt prochaines années, créant un besoin important en logements neufs. 
  • Les attentes sociétales sur les sujets de santé, de qualité de l’environnement, de préservation et de mise en valeur du patrimoine local et de rationalisation des modèles économiques (par le développement des filières locales notamment) sont de plus en plus fortes.

En juin 2020, la vingt-huitième édition du Sommet Afrique-France (événement inauguré à l’occasion du premier choc pétrolier de 1973 et visant à réunir l’ensemble des acteurs concernés par des enjeux de sécurité, de développement économique et de démocratie sur le continent africain) se déroulera à Bordeaux, où cinquante-quatre chefs d’Etat africains, ainsi que le président Emmanuel Macron, seront invités à échanger et à définir de nouvelles ambitions pour des « Villes et des territoires durables », thème phare de cette édition 2020.

Le Sommet Afrique France constitue une opportunité inédite pour mettre en valeur des solutions et procédés qui sont autant de clés de réponse à des enjeux environnementaux et de développement majeurs. Mais leur mise en œuvre nécessite un portage politique fort.

L’ADEME souhaite donc concevoir un parcours d’exposition dédié, à destination du personnel politique et de décideurs économiques africains de premier plan, ayant pour vocation de promouvoir les solutions de construction durable à travers un certain nombre de modules didactiques et interactifs (cartes des climats de l’Afrique, matériauthèque murale, expérience virtuelle pour immerger le visiteur au sein d’un éco-quartier exemplaire, etc.).

 

Intervention de Nomadéis et étapes clés de la mission

L’objectif de l’étude confiée à Nomadéis vise précisément à établir la faisabilité technique et économique de chacun des modules, avec en perspective l’élaboration d’un cahier des charges du marché de réalisation du parcours d’exposition. 

Pour mener à bien cette étude de préfiguration, Nomadéis a mis en œuvre l’approche suivante :

  • Identification d’une trentaine de modules sur la base d’un travail bibliographique et de la conduite d’entretiens auprès d’acteurs clés de la construction durable sous climats chauds, puis sélection d’une douzaine de modules en lien étroit avec l’ADEME (sélection réalisée sur la base de critères relatifs au degré d’interactivité souhaité avec l’utilisateur, au caractère représentatif de l’ensemble des types de climats africains, etc.).
  • Travail collectif (ateliers thématiques en lien avec plusieurs experts : architectes, experts en bioclimatisme, scénographes, etc.) afin d’établir la faisabilité technique et économique des modules et de définir les actions de communication à engager autour de l’événement.
  • Élaboration du Cahier des Charges, intégrant l’ensemble des prescriptions préétablies, afin d’accompagner l’ADEME dans le choix de l’opérateur qui aura la charge de réaliser le parcours d’exposition.