Ecologie industrielle : la CCI de la Marne confie à Nomadéis une étude sur la plateforme industrielle bioéconomie du Nord-Rémois (bioraffinerie de Pomacle-Bazancourt)

Objectif : réaliser un état des lieux du fonctionnement actuel du site et proposer une structuration en plateforme industrielle, permettant de faciliter les synergies et mutualisations entre entreprises, le développement de la plateforme, son rayonnement et son attractivité.

 

Contexte de la mission

La France définit la bioéconomie comme « le rassemblement des activités de production et de transformation des bioressources pour la production durable de biens alimentaires, de molécules, de matériaux, d’énergie et de services écosystémiques. ».

Ce secteur contribue à la transition énergétique et écologique, en constituant une alternative aux produits traditionnels élaborés notamment à partir de carbone fossile.

Une des pierres angulaires de la bioéconomie est la présence de bioraffineries territorialisées, qui utilisent la ressource en biomasse locale comme matière première et la valorise dans sa totalité, tant pour des applications alimentaires qu’industrielles.

La Commission européenne a adopté depuis 2012 une stratégie visant à intégrer davantage, et de façon plus durable, l’utilisation de ressources renouvelables dans l’économie européenne, suivie par la France dont la stratégie bioéconomie a été présentée au Conseil des ministres du 18 janvier 2017.

Au niveau régional, la bioéconomie constitue l’un des deux piliers de la stratégie de développement économique, d’innovation et d’internationalisation de la Région Grand Est, stratégie lancée en 2017.

Le complexe industriel de Pomacle-Bazancourt, plateforme de dimension européenne spécialisée dans la chimie verte base biosourcée, est un exemple emblématique de réussite dans l’association de valorisations alimentaires (sucre, éthanol) et non alimentaires de la biomasse végétale (biocarburants, énergie, chimie du végétal).

Cette plateforme industrielle, créée par les coopératives agricoles pour valoriser leur production, est le fruit de vagues d’extension successives qui ont permis de pousser la logique d’économie circulaire et de diversifier les valorisations.

Les coopérations entre industriels de la plateforme se sont bâties en suivant ce processus historique, en capitalisant sur la proximité et la culture de coopération de acteurs. La concurrence internationale avec d’autres plateformes et les perspectives d’accueil de nouveaux industriels la plateforme rendent aujourd’hui nécessaire la création d’une véritable structure de plateforme pour :

  • Mieux structurer les coopérations existantes ;
  • Renforcer la compétitivité de la plateforme (nouvelles mutualisations) ;
  • Structurer l’offre et la stratégie de développement de la plateforme ;
  • Renforcer l’attractivité du territoire.

 

Objectifs

L’objectif du projet est de produire une structuration stratégique, opérationnelle, organisationnelle, juridique et financière « clés en mains » pour la Plateforme. Au-delà des aspects opérationnels, juridiques et financiers, il s’agit avant tout d’une intervention stratégique visant à :

  • Renforcer le projet commun que se donnent les entreprises de la plateforme et les autres acteurs du territoire ;
  • Positionner la plateforme comme un outil majeur de compétitivité, de transition écologique et d’économie circulaire du territoire pour les prochaines décennies ;
  • Mettre en place les conditions pratiques de réalisation de ce projet commun.

 

Intervention de Nomadéis

Nomadéis et ses partenaires Taithe Panassac Associés, Pierre Bourgogne, et CBG Territoires interviendront selon les principaux axes suivants :

  • Réaliser le diagnostic du fonctionnement actuel de la plateforme, des mutualisations existantes et des attentes et besoins des industriels et de leurs partenaires du territoire (comprenant un benchmark de 6 plateformes industrielles en France, en Europe et à l’international) ;
  • Construire différentes propositions de modélisation de l’offre de la plateforme, en termes de mutualisation d’utilités et de services, de facility management et d’attractivité, ainsi que les modèles de gouvernance associés ;
  • Affiner la structuration juridique et opérationnelle, ainsi que le modèle économique du scénario retenu pour porter l’offre de la plateforme ;
  • Préparer la mise en œuvre concrète de la plateforme par ses partenaires industriels et territoriaux (réalisation des documents juridiques nécessaires, planification opérationnelle, positionnement marketing, etc.)

Nomadéis intervient en tant que pilote de l’intervention dans son ensemble, mobilisant l’expertise reconnue du cabinet dans le secteur de la bioéconomie et pour la réalisation d’études fonctionnelles et économiques. Les partenaires apportent quant à eux leurs compétences complémentaires ciblées, notamment en matière juridique, réglementaire et dans le champ des stratégies industrielles territoriales.

Par ailleurs, le savoir-faire de Nomadéis en matière d’animation de processus de concertation multi-acteurs constitue un atout précieux pour faire émerger et consolider une stratégie partagée des industriels et de leurs partenaires territoriaux.

 

Expertises connexes

Nomadéis a mené de nombreuses missions dans le domaine de la bioéconomie, parmi lesquelles :

  • L’accompagnement de la Région Grand-Est pour organiser ses Etats Généraux de la Bioéconomie ;
  • Une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage (AMO) pour la mise en place du projet Eura Industry Innov’ de développement territorial autour des filières de la bioéconomie ;
  • Le projet de recherche Sustainable Bio&Waste Resources for Construction, cofinancé par la Commission Européenne (INTERREG France Manche), impliquant un consortium de 8 partenaires pour le développement de nouveaux matériaux de construction bas-carbone, etc. 

Nomadéis réalise par ailleurs de nombreuses études de préfiguration fonctionnelle, économique et juridique, par exemple pour :