Nomadéis participe à une conférence à l’UNESCO sur la diplomatie humanitaire

Depuis les opérations militaires en Irak, et plus encore depuis les conflits en Afghanistan, au Darfour, au Sahel, la question de la résolution des crises évolue sans cesse et la question des relations entre militaires, diplomates et humanitaires sur le terrain constitue un enjeu majeur.

L’implication des organisations humanitaires, des médias, de grandes entreprises multinationales, de sociétés de sécurité privées, d’acteurs non étatiques dans le secteur institutionnel pose la question de la cohabitation, de la coopération, de l’intégration des équipes sur le terrain, avec des objectifs souvent peu conciliables.

C’est dans cet esprit que l’Ordre de Malte et la Marine nationale française ont organisé les 27 et 28 janvier à Paris (siège de l’UNESCO) cette rencontre avec des personnalités internationales représentatives des grandes institutions militaires et civiles plus particulièrement engagées dans les actions humanitaires, afin de déterminer les pratiques et les principes d’action qui doivent être mis en œuvre par les différents acteurs sur le terrain, et de définir ensemble la finalité et l’éthique de ces types d’engagement.