Danemark : Nomadéis participe à Copenhague à la semaine du Pacte mondial

La semaine du Pacte mondial s’est tenue à Copenhague du 16 au 20 mai 2011, réunissant environ 600 participants, dont des experts en responsabilité sociale provenant de près de 100 pays.

Plusieurs groupes de travail thématiques sur l’eau, l´énergie, le climat, la gouvernance et la lutte contre la corruption ont ainsi pu se réunir pour faire progresser leurs travaux et leurs efforts de concertation. Nomadéis a plus particulièrement contribué aux travaux de 3 groupes sur la performance environnementale des entreprises et l’investissement dans les zones à risque.

Des rencontres ont également été organisées entre les réseaux nationaux et internationaux du Pacte mondial, pour donner l’opportunité aux différents niveaux d’action d’échanger sur leurs activités respectives et de renforcer leur coordination.

Les entreprises membres du Pacte mondial doivent publier chaque année une communication publique sur l’état d’avancement de l’intégration des dix principes fondateurs du Pacte. On estime qu’un quart environ des 80 000 entreprises multinationales existantes ont atteint un niveau avancé notamment dans les domaines de la gouvernance, la gestion de la chaîne de fournisseurs, la lutte contre la corruption, la réduction des émissions de gaz à effet de serre, etc.

D’après le rapport annuel du Pacte, on observe malgré la crise financière une hausse de l’engagement des entreprises, qui multiplient les activités et initiatives en faveur de la gouvernance et des droits de l’homme, ainsi qu’un progrès dans la lutte contre la corruption. 80 % des 1 200 entreprises interrogées dans ce rapport considèrent que des changements significatifs ont été impulsés par le Pacte mondial.

A ce jour, 6 000 entreprises ont rejoint le Pacte mondial, soit moins de 10 % des entreprises mondiales. Pour atteindre une taille critique, l’objectif est d’atteindre 20 000 entreprises partenaires pour la prochaine conférence internationale sur le développement durable qui se tiendra à Rio en 2012 (conférence Rio+20) en même temps que la prochaine  réunion annuelle du Pacte (1er au 3 juin 2012).

D’ici là, la stratégie affichée par son Directeur exécutif Georg Kell consiste à se concentrer sur la croissance verte et à identifier de nouvelles formes de collaboration et de partenariats entre des entreprises de secteurs différents, qui souhaitent travailler ensemble pour réduire leur impact environnemental et mieux contribuer à l’économie des pays en développement. Elles pourront notamment s’appuyer sur le « Blueprint for corporate sustainability leadership », modèle de leadership pour le développement durable des entreprises lancé par le Pacte mondial en juin 2010.