Nomadéis remet son rapport sur les filières vertes au Ministère de l’écologie

Dans le cadre du plan d’action élaboré par le groupe travail sur les matériaux de construction bio-sourcés du Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, Nomadéis a été mandaté pour la réalisation d’une mission d’étude sur le développement des filières concernées en France.

La première phase de cette étude visait à recueillir et compiler les principales données économiques disponibles, afin d’éclairer les politiques de soutien et d’accompagnement à mettre en œuvre, mais aussi d’étayer les argumentations en faveur du développement de ces filières.

Le rapport qui la conclut permet de mieux appréhender l’état actuel et le fonctionnement des filières bio-sourcées (chaines de valeur, cartographie des acteurs, estimations des volumes concernés, des chiffres d’affaires et des emplois associés, réglementation, analyses de coûts selon les informations disponibles, etc.).

Il repose sur deux analyses :

  • Une analyse par matière première, permettant plus particulièrement une approche « par l’amont » selon les bassins de production agricole, les acteurs de la première transformation et de la fabrication ;
  • Une analyse par type d’application, principalement concentrée sur l’aval des filières, notamment les étapes de distribution et de mise en œuvre.

La seconde phase de l’étude portait sur l’analyse des dynamiques régionales qui soutiennent le développement économique des filières de matériaux de construction bio-sourcés.

Le rapport qui la conclut rappelle les enjeux clés du développement des filières à l’échelle locale, présente les principaux acteurs impliqués (avec leurs objectifs, leur rôle et le type d’actions qu’ils entreprennent) et présente des exemples de dispositifs mis en œuvre sur le terrain.

Il analyse ensuite les logiques régionales de soutien aux filières bio-sourcées et propose un essai de typologie des stratégies d’action.

Enfin, il relaie les attentes exprimées par les acteurs rencontrés dans le cadre de l’étude vis-à-vis des pouvoirs publics, et conclut par des recommandations.

Sans prétendre à l’exhaustivité, ce rapport souligne la diversité et la complémentarité des approches possibles, selon les caractéristiques (ressources disponibles, tissu économique, histoire, etc.) et les besoins propres à chaque territoire (emploi, formation, innovation, etc.).

Télécharger le rapport phase 1 (pdf, 2.14Mb)

Télécharger le rapport phase 2 (pdf, 2.60Mb)

Agenda des principaux temps de restitution, tout au long de la mission :

  • Journée technique COTITA Centre-Est : « Construire aujourd’hui avec les matériaux bio-sourcés », organisée par le (organisée par le CETE – Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement de Lyon (22/11/2013, Lyon) ;
  • Journée technique COTITA Sud-Ouest : « Les Matériaux bio-sourcés dans le bâtiment. Terrains d’innovation et perspectives dans le Sud-Ouest », organisée par le CETE – Centre d’Etudes Techniques de l’Equipement du Sud-Ouest (15/10/2013, Bordeaux) ;
  • Congrès annuel Construction & Bioressources, labellisé événement du débat national sur la transition énergétique (12/06/2013, Sens, Bourgogne) ;
  • Réunion de la DDT de Seine-et-Marne sur les matériaux bio-sourcés en construction (30/05/2013, Dammarie-les-Lys, Île-de-France) ;
  • Colloque du CDPEA, Construction Durable et Performance Energétique en Aquitaine (30/05/2013, Bordeaux, Aquitaine) ;
  • Colloque national MEDDE Bâtiment Construction : le bâtiment à la croisée des politiques publiques, enjeux et ambitions (16/05/2013, Tours, Région Centre) ;
  • Réunion de l’Institut de l’économie circulaire, présidé par M. François-Michel Lambert, Député et Vice-Président de la commission Développement Durable à l’Assemblée nationale  (22/04/2013, Paris, Île-de-France) ;
  • Salon Ecobat (20/03/2013, Paris, Île-de-France) ;
  • Forum Construire en Chanvre (15/03/2013, Magnac-sur-Touvre, Poitou-Charentes) ;
  • Salon Habitat Bois d’Epinal (20/09/2012, Epinal, Lorraine).