Eco-activités : le Conseil Général du Val-de-Marne confie une mission à Nomadéis

Dans le cadre de son effort de planification stratégique et de suivi des secteurs en mutation, le Conseil Général du Val-de-Marne a placé les filière d’éco-activités au cœur de son développement.

Le Val-de-Marne a plus particulièrement identifié les filières bâtiment, éco-construction et énergie comme particulièrement dynamiques et créatrices d’emplois.

Objectif : positionner durablement le département comme laboratoire et territoire innovant, capable à la fois d’accueillir et d’incuber des projets portés par tous les acteurs économiques concernés (entreprises, associations, acteurs de l’économie sociale et solidaire, acteurs académiques, etc.).

Pour l’accompagner dans cette démarche ambitieuse, le Conseil Général a confié à Nomadéis une mission d’appui visant à doter le Département d’une stratégie opérationnelle de structuration des secteurs bâtiment, éco-construction et énergie.

Nomadéis interviendra en trois temps : 

  • Réalisation d’un diagnostic stratégique des secteurs bâtiment, éco-construction et énergie et des dynamiques existantes en Val-de-Marne ;
  • Définition de scénarios permettant la mise en oeuvre opérationnelle d’une stratégie d’action à l’échelle départementale ;
  • Accompagnement opérationnel du Conseil Général et de ses partenaires pour le lancement du plan d’action.

Il s’agira notamment d’identifier et de développer des passerelles et des synergies entre l’ensemble des projets portés sur le territoire, afin de valoriser leur complémentarité, faciliter leur développement et cibler au mieux leurs besoins en termes d’accompagnement.

Elements de contexte :

D’après l’OCDE et Eurostat, les éco-activités regroupent :

« Les entreprises qui produisent des biens et services capables de mesurer, prévenir, limiter ou corriger les impacts environnementaux tels que la pollution de l’eau, de l’air, du sol ainsi que les problèmes liés aux déchets, au bruit et aux écosystèmes. Elles incluent les technologies, services et biens qui réduisent les risques environnementaux et minimisent la pollution et l’utilisation des ressources ».

Les enjeux locaux du développement durable interrogent directement différents champs d’intervention de la politique départementale, notamment la stratégie de développement économique et d’innovation portée par le Conseil Général.

Dès 2008, le Conseil Général du Val-de-Marne avait ainsi initié une étude visant à identifier les modalités d’organisation des filières des éco-activités, dont le développement est inscrit dans son Schéma Départemental d’Aménagement depuis 2006.

Cette étude identifiait les sous-filières « eau-milieux-sol », « éco-production » et « éco-construction/éco-énergétique des quartiers » comme porteuses d’opportunités majeures pour le territoire val-de-marnais, et retenait 4 champs d’intervention possibles pour soutenir le développement des éco-activités, repris en 2011 dans un plan d’action départemental en faveur des éco-activités :

  • Le développement de l’activité économique et des entreprises, notamment par une mise en réseau des acteurs et la valorisation des éco-entreprises du territoire ;
  • Le développement de nouveaux emplois et l’accompagnement à la mutation des emplois « traditionnels » ;
  • La commande publique comme levier d’une activité économique éco-responsable ;
  • La dynamisation et la diffusion de la recherche et de l’innovation dans le domaine des éco-activités.

Les travaux aujourd’hui confiés à Nomadéis s’inscrivent dans la parfaite continuité de cette démarche de long terme.