Le CGDD invite Nomadéis au comité de pilotage Territoires de co-responsabilité & Agendas 21…

Le « territoire de co-responsabilité » fait référence à un territoire dans lequel sont élaborées et expérimentées des stratégies de co-responsabilisation des acteurs collectifs et des citoyens, pour assurer le bien-être et l’intégration de tous.

 

Le Conseil de l’Europe s’intéresse depuis peu à cette thématique, notamment au travers de son objectif de cohésion sociale (i.e. la « capacité de la société à assurer le bien-être de tous, générations futures incluses »).

C’est dans ce sens qu’a été développée la méthode SPIRAL (Social Progress Indicators for the Responsability of All), outil participatif local visant à mieux définir le bien-être et à élaborer des indicateurs de progrès, en partageant la responsabilité entre acteurs publics et privés.

Cette méthode est actuellement mise en application dans de nombreuses collectivités, y compris hors Europe, aboutissant à la formation d’un réseau international des territoires de co-responsabilité intitulé Together.

Cependant, la méthode SPIRAL est encore peu développée en France : l’Atelier national « cohésion sociale et développement durable », qui avait réuni en 2011 le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE) et 46 collectivités territoriales, avait pour objectif d’y remédier et de placer la cohésion sociale comme enjeu central des démarches d’agendas 21.

Cet atelier avait permis de souligner les multiples points de convergence entre cohésion sociale et développement durable, conduisant à la formation d’un partenariat entre le Commissariat Général au Développement Durable (CGDD) et le Conseil de l’Europe, dans une perspective de partage d’expérience et d’amélioration mutuelle reliant agendas 21 et plans d’action « territoires de co-responsabilité ».

Dans ce cadre, un comité de pilotage « Territoires de co-responsabilité / agendas 21″ a été créé en 2014, composé aussi bien de représentants de collectivités et du Gouvernement que d’experts et professionnels, avec les objectifs suivants :

  • Stimuler les échanges entre différents acteurs pour faire émerger des opportunités de partenariats ;
  • Accompagner le CEREMA (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) pour l’élaboration d’un outil de communication et de vulgarisation de la démarche à destination des collectivités intéressées par le concept de territoire de co-responsabilité.

Nomadéis a été invité par le CGDD à rejoindre ce comité de pilotage (sur recommandation de son partenaire La Fabrique Spinoza), pour partager son expérience des processus de concertation ainsi que sa connaissance des thématiques abordées, à plusieurs titres : 

  • Dans le cadre de ses activités de conseil, Nomadéis (membre du Comité 21) accompagne les collectivités publiques et leur partenaires dans leurs démarches de développement durable (diagnostics socioéconomiques et environnementaux, agendas 21, concertation, développement des filières de l’économie verte, etc.) ;
  • Dans le cadre du Mouvement pour une économie positive, Nomadéis participe à une réflexion collective sur la création de nouveaux indicateurs de performance, notamment applicables à l’échelle des territoires ;
  • En tant que co-fondateur du projet ScenaRio 2012, Nomadéis encourage une gouvernance plus inclusive à l’échelle des territoires, notamment en facilitant la participation des 16-29 ans ;

Nomadéis contribuera aux réunions du comité de pilotage, dont la première a eu lieu en février 2014.