Données Energie, Climat, Economie Circulaire : l’ADEME, la DREAL et la Région Occitanie confient une mission à Nomadéis…

Pendant 5 mois, Nomadéis et ses partenaires réaliseront un état des lieux des dispositifs existants, ainsi qu’une analyse approfondie des différents besoins en données d’observation à l’échelle de la nouvelle grande Région.

Objectif : préparer une feuille de route adaptée et co-construite en lien étroit avec les acteurs de l’offre et de la demande, les bailleurs et les décideurs…


Contexte

La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV), ainsi que la loi NOTRe de 2015, renforcent le rôle des régions et consolident la planification opérationnelle à l’échelle régionale et locale.

Afin d’accompagner les impératifs de planification régionale et locale et dans un contexte de décentralisation intensifiée, l’observation à l’échelle territoriale est devenue incontournable.

Les politiques publiques de planification doivent en effet s’appuyer sur des données précises et fiables en termes de consommation et de production d’énergie, d’émissions de gaz à effet de serre, de collecte et de traitement des déchets, etc.

Suite à la fusion des anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées et à la création de la région Occitanie, un enjeu important consiste à harmoniser les dispositifs d’observation soutenus par les partenaires des deux ex-régions (dont l’Etat, l’ADEME et la Région), relatifs à la transition énergétique et à l’économie circulaire.

 

Objectifs

L’ADEME, la DREAL et la Région Occitanie ont confié à Nomadéis et ses partenaires la réalisation d’une étude d’état des lieux et d’analyse des besoins d’observation sur le périmètre de la nouvelle région Occitanie. L’étude vise notamment à :

  • Recenser et caractériser l’ensemble des dispositifs d’observation énergie-climat et économie circulaire actuellement déployés en Occitanie et dans les territoires ;
  • Confronter ces dispositifs aux besoins d’observation des acteurs locaux ;
  • Emettre des propositions de scénarios d’évolution de ces dispositifs dans une logique d’harmonisation.

 

Approche méthodologique

Pour mener à bien leur mission, Nomadéis et ses partenaires suivront une démarche méthodologique fondée sur la mobilisation d’outils complémentaires, comprenant notamment :

  • Une recherche documentaire approfondie, appuyée sur une grille d’analyse et des outils de recherche dédiés ;
  • Une série d’entretiens qualitatifs ciblés auprès d’acteurs identifiés au préalable comme les parties prenantes clés en matière d’observation relative à la transition énergétique et à l’économie circulaire en Occitanie (dispositifs d’observation, producteurs et utilisateurs de données, etc.) ;
  • La compilation d’un ensemble de monographies et fiches dispositifs ;
  • Plusieurs ateliers participatifs visant à enrichir les réflexions autour de l’état des lieux et à explorer collectivement des pistes d’évolution et leurs implications concrètes ;
  • L’élaboration de trois scénarios d’évolution applicables aux différents dispositifs existants à l’échelle de la Région Occitanie.

 

En savoir plus…

Les dispositifs régionaux et locaux d’observation – qu’ils se concentrent sur l’énergie, le climat ou l’économie circulaire – portent des objectifs divers du fait de la diversité des profils d’utilisateurs de données et de leurs besoins : planification territoriale, accompagnement au déploiement des cadres stratégiques nationaux, suivi et évaluation, prospective, benchmark, communication et information, partage d’expérience, mobilisation et animation, soutien à l’innovation, etc.

La réflexion relative à une utilisation optimale des dispositifs d’observation existants en Occitanie comporte plusieurs facteurs de complexité :

  • L’environnement de la fusion des deux Régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, qui nécessite une harmonisation des outils et des procédés préexistants de recueil, stockage, traitement, diffusion des données ;
  • La multiplicité des échelles de réflexion et de mise en œuvre : îlot, quartier, commune, intercommunalité, département, région, etc. L’articulation entre ces différentes échelles est en outre complexifiée par la diversité des profils d’acteurs concernés, et de leurs propres périmètres de réflexion et d’action ;
  • La diversité des filières concernées et de leurs interactions notamment dans le cadre des démarches d’observation (les collectivités territoriales étant censées s’appuyer sur les dispositifs existants pour prendre des décisions stratégiques et élaborer leurs plans d’actions).