DREAL Limousin

La DREAL (Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) du Limousin a été créée en janvier 2010.

Sous l’autorité du préfet de région, la DREAL assume des missions liées aux domaines du ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie (MEDDE) notamment dédiées à la mise en œuvre du Grenelle de l’Environnement.

La DREAL est en particulier chargée de :

  • Elaborer et mettre en œuvre les politiques de l’État en matière d’environnement, de développement et d’aménagement durables ;
  • Veiller à l’intégration des objectifs de développement durable, assister les autorités administratives compétentes en matière d’environnement sur les plans, programmes et projets ;
  • Elaborer et mettre en œuvre les politiques de l’État en matière de logement : développement de l’offre, rénovation urbaine et lutte contre l’habitat indigne ;
  • Promouvoir la participation des citoyens dans l’élaboration des projets ayant une incidence sur l’environnement ou l’aménagement du territoire ;
  • Contribuer à l’information, à la formation et à l’éducation des citoyens sur les enjeux du développement durable et à leur sensibilisation aux risques.

 Ses principaux domaines d’intervention incluent :

  • La prévention et l’adaptation aux changements climatiques ;
  • La préservation et la gestion des ressources ;
  • Le patrimoine naturel ;
  • Les sites et paysages ;
  • La biodiversité ;
  • La construction ;
  • L’urbanisme ;
  • L’aménagement durable des territoires ;
  • Les déplacements ;
  • Les infrastructures et les services de transport ;
  • Les contrôles des transports terrestres ;
  • La circulation et la sécurité routières ;
  • Le contrôle et la sécurité des activités industrielles ;
  • L’énergie et sa maîtrise ;
  • La qualité de l’air ;
  • La prévention des pollutions ;
  • La prévention du bruit ;
  • La prévention des risques naturels et technologiques ;
  • La prévention des risques liés à l’environnement ;
  • La gestion des déchets ;
  • La gestion de l’eau ;
  • Le soutien au développement des éco-technologies ;
  • La connaissance et l’évaluation environnementales.