Etats Généraux de la Transition du Tourisme en Montagne : Nomadéis participe à l’animation d’un atelier territorial (Pays du Mont-Blanc)…

Les 23 et 24 septembre 2021, rassemblés autour des enjeux de transition du tourisme, l’ensemble des acteurs de l’écosystème montagnard ont travaillé ensemble pour construire des solutions d’avenir pour leurs territoires, à l’occasion d’ateliers d’intelligence collective co-animés par Nomadéis…


Contexte

En France, l’ensemble des massifs montagneux (dont le massif alpin) constituent une « colonne vertébrale » écologique essentielle, comprenant réserves de biodiversité, lieux de ressourcement et d’activités récréatives. Ils sont aussi des territoires de vie et d’habitation de qualité, ainsi que de production, fournissant au continent européen alimentation, énergie, emplois, ainsi que de nombreux services écosystémiques.

En outre, de par les enjeux qu’ils rencontrent, ces territoires sont porteurs d’un fort potentiel d’innovation et de développement (notamment dans les domaines ciblés par l’Union européenne dans sa stratégie de Pacte vert pour l’Europe – Green Deal).

Néanmoins, ces territoires sont particulièrement vulnérables aux effets des crises climatique, économique et sanitaire, la pandémie récente ayant révélé les fragilités de leurs modèles de développement. Ils font face à des défis communs sur les plans :

  • Environnementaux (baisse de précipitations jusqu’à 35 % sur certains mois, montée des températures depuis 30 ans, enjeux de sobriété foncière et énergétique, pollutions multiples, etc.) ; à noter que le changement climatique impacte 2 à 3 fois plus rapidement les massifs montagneux que le reste de la planète ; 
  • Socio-économiques (éloignement de certains territoires, accès aux services essentiels, dépendance fréquente à des activités et pratiques touristiques, offre touristique amoindrie, évolution de la clientèle et des attentes, menaces sur la sécurité des usagers de la montagne, risque de dégradation des activités économiques des habitants de la montagne, etc.).

Face à ce constat, le gouvernement a lancé en juin 2021 le Plan Avenir Montagne (650 millions d’euros de soutien public), qui a pour objectif d’accompagner les territoires de montagne vers une offre touristique résiliente et durable, adaptée aux spécificités de chaque massif.

En parallèle, depuis plusieurs mois, les acteurs des territoires montagnards ont multiplié les alertes et organisé des temps de réflexions et d’échanges pour faire face à la situation. Les Etats Généraux de la transition du tourisme en montagne s’inscrivent dans cette dynamique et dans le contexte du plan Avenir Montagne, en vue de réfléchir collectivement à un autre modèle touristique, ancré dans les territoires et vecteur d’une véritable « montagne à vivre ».

 

Objectifs

Les grands objectifs des EGTTM étaient les suivants :

  • FÉDÉRER : Rassembler la diversité des acteurs de la montagne pour créer une synergie autour de la nécessité d’un changement de paradigme de l’écosystème.
  • DÉCLOISONNER : Créer du lien et renforcer les passerelles entre les acteurs d’un même territoire et entre les territoires.
  • SE PROJETER : Mettre en scène les acteurs sur chaque territoire et impulser une dynamique concrète orientée vers l’action.
  • FAIRE CONNAÎTRE : Rendre visible et valoriser les initiatives inspirantes déjà existantes et celles en devenir.

 

Déroulement des ateliers

Les EGTTM se sont déroulés dans un format hybride, à la fois en présentiel et en visioconférence pour le grand public, avec un impact reconnu :

  • Plus de 2 000 personnes connectées en live sur la plateforme digitale
  • Plus de 100 intervenants
  • 31 ateliers territoriaux dans les Alpes, le Jura et les Pyrénées 
  • 1 200 participants dans les territoires
  • 50 initiatives sur tous les massifs
  • Mais aussi : 6 ateliers thématiques, 2 conférences plénières, 15 conférences partenaires, 103 exposants…

Outre les plénières, conférences-débats, et villages des initiatives, une des originalités de cet évènement consistait en l’organisation d’ateliers d’intelligence collective dans une trentaine de territoires. Objectif : interroger la pertinence du modèle de développement de chaque territoire, en débattant de ses forces, de ses faiblesses et de ses enjeux en matière de résilience face aux crises exogènes (économique, sanitaire, climatique…) et aux mutations structurelles attendues.

Nomadéis a ainsi participé avec le Collectif des possibles de la Vallée de Chamonix à l’animation de l’atelier du territoire « Pays du Mont-Blanc », organisé au Mountain store de Passy. Une quarantaine de participants représentant l’écosystème du territoire (élus, professionnels du tourisme et de la montagne, associations, citoyens et acteurs économiques) ont ainsi travaillé au cours des deux journées pour : 

  • Définir des problématiques prioritaires (replacer les habitants au centre de l’activité touristique du territoire, encadrer le foncier pour une meilleure répartition entre tourisme et autres usages, encadrer la fréquentation des différents espaces, préserver les ressources naturelles tout en rendant le territoire attractif, etc.) ;
  • Proposer des solutions concrètes pour répondre aux enjeux identifiés, et réfléchir aux moyens à mobiliser pour mettre ces solutions en œuvre à court, moyen et long terme. 

 

Bilan et perspectives

A l’issue des deux jours des États Généraux de la transition du tourisme en montagne une déclaration commune a été rédigée et est en cours de signature par tous les acteurs engagés dans cette démarche et souhaitant la poursuivre.

L’objectif consiste à rassembler les bonnes pratiques et les énergies, pour agir et innover en faveur d’un développement durable et résilient du tourisme en montagne, et encourager la mise en œuvre des actions issues des ateliers, notamment avec le soutien du plan Avenir Montagnes annoncé par le Premier ministre en mai dernier. 

Nomadéis est ainsi pleinement impliqué dans la poursuite et la concrétisation de cette démarche, notamment dans le cadre de sa nouvelle offre dédiée aux territoires de montagne et à tous leurs acteurs et partenaires, pour contribuer au renforcement collectif de leur résilience socioéconomique et environnementale.


Pour en savoir plus

Inscrit dans le cadre de la Stratégie de l’Union européenne pour les régions alpines (SUERA), les EGTTM sont un évènement co-construit depuis plus d’un an avec un engagement fort des acteurs publics, privés et citoyens, parties-prenantes des écosystèmes montagnards. Deux associations sont à l’initiative de cette démarche : 2TM – Transition des territoires de montagne et Mountain Wilderness