Déchets de chantier et matériaux recyclés : Nomadéis lance un nouveau service pour appuyer les régions et leurs partenaires locaux…

Le dispositif « (RE)SOURCES - Les professionnels du bâtiment au cœur de l’économie circulaire : quel avenir pour les déchets de chantier ? », conçu par Nomadéis, vise à aider les acteurs des territoires à mieux comprendre les dynamiques de structuration des filières de collecte et valorisation des déchets de chantiers. 


Ce nouveau service s’inscrit dans la continuité de l’enquête menée par Nomadéis en 2015 dans 9 régions françaises, portant sur les perceptions, pratiques et attentes des professionnels du bâtiment concernant les matériaux biosourcés.


Un premier pilote est actuellement en cours en Provence-Alpes-Côte d’Azur, où Nomadéis a été lauréat de l’appel à projets FILIDECHETS (cofinancement ADEME – Région en soutien à des initiatives innovantes et reproductibles pour des filières de prévention et/ou valorisation des déchets).


INFOGRAPHIE de synthèse


Contexte

La Loi NOTRE a confié aux régions un rôle prépondérant en matière de planification et de gestion des déchets. Un document de planification unique (plan régional de prévention et de gestion) doit regrouper les trois anciens schémas territoriaux de gestion de déchets : 

  • Le plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux ;
  • La plan départemental de prévention et de gestion des déchets issus de chantiers du bâtiment et des travaux publics (BTP) ;
  • Le plan régional de prévention et de gestion des déchets dangereux.

Dans ce contexte, le projet (RE)SOURCES vise à mieux appréhender, de manière objective, les pratiques, motivations et difficultés rencontrées par les professionnels du bâtiment dans la collecte et la valorisation des déchets générés par leur activité.

Il s’agit ainsi d’appuyer les régions, en bonne intelligence avec l’ensemble des acteurs concernés à échelle locale, en faisant remonter des informations qualitatives et quantitatives visant à éclairer l’exercice de planification.

 

Pilote mené en région PACA

Le travail pionnier réalisé en Provence-Alpes-Côte d’Azur en 2017 s’inscrit dans le cadre de la préparation du Programme Régional de Prévention et de Gestion des Déchets. Il s’appuie sur une étroite collaboration entre le Conseil Régional, l’ADEME et l’ensemble des partenaires associés, notamment :

  • La DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement) ;
  • La CAPEB (Confédération régionale de L’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment) ;
  • La Chambre régionale des métiers et de l’artisanat.

L’action de Nomadéis s’inscrit dans le cadre de l’appel à projets conjoint de la Région Provence-Alpes Côte d’Azur et de l’ADEME sur l’économie circulaire dans le bâtiment (« Initiatives régionales innovantes ou expérimentales et reproductibles pour des filières régionales de prévention et/ou valorisation des déchets »)

L’étude est structurée autour de deux volets, dans le cadre d’une méthodologie spécialement conçue par Nomadéis :

  • Volet 1 : une enquête quantitative auprès d’un échantillon de 600 professionnels du bâtiment, principaux prescripteurs des matériaux mis en œuvre sur les chantiers, et maillons clés pour la mise en œuvre des solutions de valorisation des déchets générés par leur activité. L’enquête a été administrée entre le 20 avril et le 7 juin 2017. 
  • Volet 2 : une étude qualitative des bonnes pratiques déployées par les parties prenantes sur le territoire et permettant d’illustrer les leviers aux freins identifiés dans le volet 1 (avec plusieurs entretiens menés auprès d’acteurs régionaux et un zoom sur 5 bonnes pratiques couvrant l’ensemble de l’itinéraire technique des déchets, aboutissant à 5 fiches de valorisation réunies dans un livret).

 

Perspectives

A la suite de la Région Provence-Alpes-Côté-d’Azur, plusieurs autres régions ont d’ores et déjà exprimé leur intérêt pour bénéficier de ce nouveau dispositif d’enquête conçu par Nomadéis. 

Différents appels à projets régionaux sont susceptibles de servir de cadre à la mise en oeuvre de la démarche RE)SOURCES.

Une phase d’analyse transversale est également prévue courant 2018, visant à croiser les enseignements issus des différents territoires et à capitaliser au mieux sur l’ensemble des enseignements issus des enquêtes locales. 

Nomadéis prévoit également de restituer les résultats (locaux, nationaux) dans le cadre de différents évènements (conférences, colloques, séminaires…), pour contribuer aux dynamiques d’animation et de sensibilisation des acteurs en lien avec la thématique « économie circulaire ». 

 Pour en savoir plus : 

 nicolas.dutreix@nomadeis.com (06 62 28 39 17)