Indices de positivité : Nomadéis accompagne l’Institut de l’économie positive pour une mission de conseil stratégique au Gouvernement des Émirats Arabes Unis…

Pour la première fois depuis la création du baromètre de positivité des Nations en 2013, un pays non-membre de l’OCDE lance une démarche volontaire visant à calculer son score de positivité et à interroger l’impact de ses politiques publiques sur les générations futures…

 

Contexte

Depuis 2013, l’Institut de l’économie positive publie tous les ans en partenariat avec Nomadéis le baromètre de positivité́ de 34 pays de l’OCDE

Les résultats 2018 s’inscrivent dans la continuité de ceux publiés au cours des 5 dernières années. Trois groupes de pays se dessinent : un groupe de tête composé de 8 pays dont les scores de positivité dépassent 60 sur 100 (comprenant principalement les pays du Nord de l’Europe : Islande, Suède, Norvège, Danemark, Pays-Bas et Finlande, et la Suisse), suivi d’un groupe intermédiaire de 11 pays dont les scores sont compris entre 50 et 60 (avec la France en 19ème position), et enfin 16 pays dont les scores sont inferieurs à 50, affichant une forte marge de progression (avec en fin de classement la Grèce, la Hongrie et le Mexique).

 

Réalisation

Pour la première fois depuis la création de l’indice de positivité des Nations, un pays non-membre de l’OCDE a volontairement sollicité en 2018 l’Institut de l’Économie positive, pour évaluer son score de positivité : les Émirats Arabes Unis

Engagés dans plusieurs travaux sur le bonheur, la positivité et le bien-être (un programme national du bonheur et de la positivité fixe un cadre de référence pour l’ensemble du gouvernement), les Émirats ont créé en 2016 et confié à des femmes les ministères du Bonheur, de la Tolérance et de la Jeunesse (50 % de la population a moins de 30 ans). 

Les Émirats sont aussi le pays hôte du World Government Summit, et travaillent en partenariat étroit avec l’OCDE en matière d’innovation dans les politiques publiques.

A titre exploratoire, le score de positivité́ des Émirats Arabes Unis a donc été inclus dans le baromètre 2018 de la positivité des pays de l’OCDE, révélant un score de 61 % qui positionne les Émirats entre la Suisse et la Nouvelle Zélande, en 8ème position du classement global. 

A noter que pour les pays hors OCDE, quand les outils statistiques et les données disponibles diffèrent de ceux utilisés pour les pays de l’OCDE, des données équivalentes sont recherchées (et font l’objet, avant utilisation, d’une vérification quant à leur crédibilité et leur indépendance). En particulier, pour le classement 2018 des Émirats Arabes Unis, des données équivalentes pour 8 indicateurs, et un proxy pour un autre indicateur ont été utilisés.

Cette démarche exploratoire s’inscrit dans la perspective d’une ouverture progressive de l’indice de positivité des Nations, au service de tous les pays désireux de renforcer la prise en compte de l’intérêt des générations futures. Des discussions sont en cours avec plusieurs pays, notamment en Amérique Latine, en Afrique et en Asie-Pacifique.

 

Pour en savoir plus… 

  • Plaquette publiée par l’Institut de l’économie positive : 

Télécharger le document (pdf, 354.89Kb)